Lungta Om Mani Padme Hum

 En stock

Stock : 1

9,00

Référence PETIT DRAPEAU DE PRIERES OM MANI PADME

Drapeau à prières 76 cm

Succession de 10 petits rectangles de tissu coloré, enfilés sur une cordelette et imprimés sur une face du mantra Om mani padme. C'est le mantra des six syllabes du boddhisatva de la compassion Avalokiteshvara. On le nomme aussi mantra de la grande compassion. Om Mani Padme hum est une invocation bouddhique. Composée de deux mots sanscrits entre deux interjections magiques, elle signifie «Om ! le joyau sur le lotus, Hum ! » Son énonciation en toutes circonstances et son inscription en tous lieux passent pour avoir une grande vertu. Les six syllabes du mantra ont une signification importante en relation avec les six bouddhas. OM (blanc), lié à Ratnasambhava et à Indra, purifie l’orgueil et les chutes ainsi que la destinée des Deva. MA (vert), lié à Amoghasidhi et Vemacitra, purifie la jalousie, la discorde et la destinée des asura. NI (Jaune), lié à Vajradhara et Shakyamouni, purifie l’ignorance, les quatre souffrances et la destinée humaine. PAD (bleu), lié à Vairocana et Dhruvasimha, purifie la stupidité et l’obscurité mentale ainsi que le domaine animal. ME (rouge), lié à Amitabha et Jvalamukha, purifie l’avarice, la faim et la destinée des préta. HOUNG (noir), lié à Aksobhya et Dharmaraja, purifie la colère, la haine et les enfers.

Ces drapeaux sont suspendus sur les toits des maisons, à l’extérieur des temples, au sommet des cols, au croisement des chemins afin de bénir et protéger l’endroit où ils sont accrochés. Ils sont considérés comme des porte-bonheur possédant la capacité d’écarter les difficultés. Le vent effleure les formules sacrées et les disperse dans l’espace les transmettant ainsi aux dieux. Dans la tradition tibétaine, un drapeau de prières est un objet sacré car ils contiennent des textes et des symboles sacrés, par conséquent ils doivent être manipulés respectueusement, ne doivent pas traîner par terre ou être jetés avec des ordures. Ils sont de cinq couleurs l'ordre dans lequel elles se succèdent est toujours le même : bleu (l’eau), blanc(l’espace), rouge (feu), vert (bois) et jaune (la terre). On les nomme Lungta ou loungta en tibétain que l’on peut traduire par chevaux du vent (ce nom vient du cheval imprimé sur la plupart d’entre eux). On remplace les drapeaux à prières à chaque nouvel an tibétain (Losar) mais on peut aussi les laisser jusqu’à ce qu’ils se désagrègent. Selon le calendrier tibétain (phugpa) il y aurait des jours où un démon appartenant aux esprits Naga est présent c’est Baden suspendre les drapeaux à prières alors que son énergie est active peut avoir un effet négatif aussi il est conseillé de consulter un calendrier astrologique avant de suspendre son drapeau de prières. Ce démon n’a aucun effet néfaste sur les drapeaux déjà suspendus.

Dimension d’un rectangle environ 9.5 * 8 cm, longueur totale du drapeau environ 77 cm. Photo non contractuelle les dimensions sont données à titre indicatif elles peuvent varier sensiblement d'un drapeau à l'autre. Confectionné artisanalement au Népal.

Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...